الجمعة، شباط/فبراير 23، 2024

Le PCL: Pour une plus grande mobilisation et solidarité populaire internationaliste en soutien au peuple Palestinien et sa résistance.

Statements
Huit mille martyrs Palestiniens et deux mille disparus à Gaza, en plus de dizaines de milliers de blessés, dont un million de citoyens dont les maisons ont été détruites et les propriétés endommagées, ceux sont les conséquences tragiques de la guerre de nettoyage ethnique en cours contre la bande de Gaza. Cet acte criminel odieux équivaut un génocide, semblable aux crimes commis par le nazisme et par le bombardement nucléaire américain d'Hiroshima et de Nagasaki.

Face à ce massacre, 120 États se sont dressés au Conseil général de l'ONU, dénonçant l'agression israélienne contre Gaza et exigeant la fin de la guerre génocidaire contre le peuple palestinien. Simultanément, 14 pays, menés par le principal pourvoyeur du terrorisme international, les États-Unis, ont rejeté une résolution de cessez-le-feu destinée à fournir un bouclier de protection au gouvernement Netanyahu et à sa campagne sanguinaire et à infliger davantage de souffrances à la population palestinienne assiégée.

Les gouvernements des pays impérialistes, sous la direction des États-Unis et de la Grande-Bretagne, offrent un soutien inébranlable à la guerre d'extermination contre le peuple palestinien, en contraste frappant avec les souhaits de leurs propre peuples et des forces progressistes, communistes et anti-impérialistes. Ces forces se sont rassemblées en grand nombre pour protester depuis le début de l'agression dans les villes du monde entier. Pour la Palestine et son peuple, la lutte perdurera.
La résolution des Nations Unies témoigne de la résilience et de l'héroïsme du peuple palestinien, ainsi que de la solidarité du peuple arabe et des peuples libres du monde entier envers la Palestine, qui est l'un des derniers pays au monde encore sous occupation et oppression.

Le constat lamentable et répréhensible est qu'aucun régime arabe n'a pris de mesures pour mettre fin à la guerre génocidaire qui se déroule à Gaza. Aucun n'a osé engager ses militaires dans le conflit. Au lieu de cela, ils se préoccupent d'amasser des armes, de se préparer à d'éventuels conflits internes et d'utiliser leurs armes contre leurs propre peuples. Alors que certains pays se livrent à une rhétorique vide de sens, ils ont laissé tomber le peuple palestinien, le laissant seul face à ce carnage criminel. Ces nations n'ont même pas eu le courage de fournir une aide humanitaire à travers leurs frontières ou de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël en expulsant ses ambassadeurs.

L'objectif principal aujourd'hui est un cessez-le-feu immédiat pour mettre un terme au massacre en cours et au projet controversé de transfert toujours en discussion. Pour y parvenir, il faut, d'une part, renforcer la résilience de la résistance palestinienne héroïque et d'autre part, intensifier la sensibilisation du public et la pression politique à l'échelle mondiale, en particulier au sein des pays soutenant l'État israélien.

S'appuyant sur la détermination et les actions des Gazaouis et sur le soutien mondial qu'ils ont reçu, le Parti communiste libanais réitère son appel au peuple libanais, notamment aux communistes, aux patriotes, à l'ensemble des forces progressistes, à tout ceux qui s'opposent à l'oppression. Il les exhorte à poursuivre leur combat dans un contexte plus large, au-delà des mobilisations populaires et des partis, tant sur le plan politique qu'organisationnel, au Liban et au-delà. Cette préparation doit s'étendre jusqu'à contrecarrer toute éventuelle attaque israélienne contre le Liban, et cela implique l'intensification des mouvements de solidarité dans la capitale, Beyrouth, et à travers le Liban. L'intérêt premier du Liban réside dans le soutien au droit du peuple palestinien au retour et à l'établissement de son État sur l'ensemble de la Palestine historique, avec Jérusalem pour capitale.

Le Parti communiste libanais salue également la solidarité internationale et tous ceux qui défendent la liberté, principalement les mouvements communistes et ouvriers, pour leur soutien indéfectible et leurs appels à une escalade de l'action.

La victoire est du côté des opprimés et l'occupation finira par disparaître.

Le bureau politique du Parti Communiste Libanais,

Beyrouth,
Le 30 octobre 2023